lundi 17 septembre 2012

Randonnée à Soumont le 16/09/2012

Nous profitons de la journée du Patrimoine pour nous rendre à la "Savonnerie" de Lodève, (Manufacture Nationale) en compagnie de Karmadine . Un guide nous attend pour la visite de l'atelier. Elle a été créée en 1964 pour accueillir des femmes de harkis et transformé en 1966 en Atelier National de tissage dépendant des Gobelins. Les femmes sont formées pour devenir des lissiers. Les tapis sont exécutés sur des métiers verticaux appelé" métier de haute lisse". La réalisation d'un seul ouvrage demande en moyenne 1 à 2 ans de travail mais peut atteindre de 5 à 10 ans pour la reproduction de tapis de style Louis XIV. Le chef d'atelier s'est  battu pour que cet atelier  ne soit pas fermé. Les pièces uniques sont destinées à enrichir le mobilier de l'Etat (ambassades, ministères, cérémonies officielles...). Puis nous avons randonné de Soumont au Prieuré de Grandmont. Randonnée qui devait être courte mais qui s'est avérée longue.... variante non balisée...et quelques erreurs de navigation... Prévue pour 7 km mais nous avons dû en faire bien 12 ou 13. Une cueillette de figues s'est imposée au départ du village puis après le calvaire nous avons emprunté de nombreux sentiers sans trouver le bon... Après un  belle descente et une traversée de 2 rivières, nous avons remonté un sentier escarpé pour déboucher dans les anciennes carrières de grès ! Nous avons gagné ensuite le prieuré pour revenir sur Soumont (mais avec des détours !)...
Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-après : -----

3 commentaires:

Anonyme a dit…

HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE : lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd'hui se décide à parler.

35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

Anne et Jocelyn a dit…

Impressionnant ces ouvrages !!!!!!!!!Un beau dimanche d'automne dans l'arrière pays, entre patrimoine et balade.
^Toujours aussi interessant les sorties des Mulots !
Bises, Anne

Le Margouillat a dit…

Comme dit Sundance, "toujours aussi interessantes les sorties des Mulots"
Bises et rendez-vous pour la prochaine balade !!
bises Claire

Stat