mardi 15 juillet 2014

Randonnées dans la Haute Vallée de la Clarée et du Lautaret du 21 Juin au 5 Juillet 2014

L agentiane de Koch ou acaule (Gentiana acaulis).Première Semaine de vacances : Notre gîte est situé à Plampinet dans la vallée de Névache chez une femme restauratrice de cadrans solaires et vitraux. Pour faire simple, je vais énumérer ci-après les randonnées effectuées dans cette vallée :

1. Refuge Ricou, Lacs Laramon et du Serpent. Départ du parking des chalets de Fontcouverte (1854 m). La montée se fait dans une forêt de mélèzes jusqu'au refuge. A partir du refuge, le sentier serpente pendant 1h dans les alpages jusqu'au lac Lara... et les reflets des névés.mon (2359 m), magnifique lac vert émeraude, puis on contourne le lac par la gauche et on monte pendant 30 mn pour arriver au lac du Serpent (2448 m). 8 Km s’est peu pour 4h a/r avec un dénivelé d’environ 600 m. Pour la première journée, c’est suffisant.

2. Refuge et Lac du Chardonnet. Cette balade a un panorama magnifique sur le massif des Cerces. Le parcours débute dans le terrain de camping, en direction des chalets de Laraux. Le Photos 200 [1024x768]sentier traverse le bois des Alberges et ses mélèzes pour rejoindre les premiers alpages. Le refuge du Chardonnet (2223 m) est situé sur un replat, en contrebas d’un verrou, au sortir en U de la vallée glaciaire. Explosion de fleurs. Le ruisseau du Chardonnet serpente dans un vallon qui s’évase au delà de l’alignement des Crêtes du Queyrellin. Pique nique au fond du vallon et descente par les chalets du Queyrellin.

3. Lacs Long et Rond. Du parking des chalets de Laval, Photos 351 [1280x768]nous avons suivi tout d’abord la piste puis nous avons obliqué à droite par un sentier escarpé pour monter jusqu’au Lac Long (2387 m). Après environ 3/4h, nous avons rejoint toujours par un sentier semé de cairns le Lac Rond. Nous avons abandonné le Lac des Muandes car nous cherchions notre chemin dans la neige. Redescente par le GR jusqu’au refuge des Drayères et retour à Laval en longeant le torrent (La Clarée).
4.La Vallée Etroite sur 2 jours par les cols des Thures et du Vallon (23Km, 1400 m dénivelé). Départ du Hameau de Roubion (1584m), à Névache. Nous avons gagné le hameau de Salle en passant devant la chapelle des Ames (Panorama 15 [1024x768]1623m), puis avons emprunté le chemin forestier et suivi le GR5-GR57 qui remonte sur la rive droite du Roubion et mène aux Chalets des Thures (2105m). Avons traversé les très beaux alpages du Vallon des Thures pour arriver au Col des Thures (2194m). Au col, se trouve le Lac Chavillon où nous avons pique-niqué. Sommes redescendus en direction des Granges de la Vallée Etroite (1760m) par un très joli sentier qui traverse la forêt (3h30) et qui nous a emmené à notre refuge Alpini. LLe Lac Vert (1834 m) : sa coloration spécifique est due à la présence d'algues recouvrant son fond, ainsi qu'à sa faible profondeur. Entièrement entouré de forêt, le lac est parsemé d'arbres morts s'entrecroisant, ce qui accroît la beauté du site.a Vallée Etroite est la seule vallée française ayant un bassin versant donnant sur l’Italie.  Dans l’après midi balade au lac Vert. Le lendemain retour à Névache par le Col du Vallon, encore bien enneigé, avec de belles vues  sur le Mont Thabor, et “l’interminable” descente par la bergerie du Vallon et la chapelle St Michel.
5. Chalet d’alpage des Ascles par le plateau des Ecureuils : départ de Plampinet par le sentier en sous-bois qui monte au plateau des Ecureuils, puis passage dans un pierrier sous le sommet de la pointe de Pécé pour rejoindre les chalets d’alpage de l’Ascles. Descente par la longue piste bordant des gorges qui retourne au village de Plampinet.
Pour en savoir plus cliquez sur le diaporama ci-après :
Deuxième semaine : Villar d’Arène Photos 223 [1280x768]J’ai accompagné JPierre dans son stage d’encadrement sur l’identification des micromammifères au personnel des Parcs, Réserves Natur elles, LPO,…. Nous étions basés      à l’hôtel du Faranchin à Villar d’Arène. J’ai donc fait des balades sur le Lautaret, seule. En voici quelques unes :
- L’alpe du Lauzet, Le Grand Lac de Monétier par le lac et col de la Ponsonnière : 14 km, dénivelé positif : 980 m, négatif : 970m.
Départ du Pont de l’Alpe (1717m) en suivant le torrent du Rif. Montée en direction de l’Alpe du Lauzet, un hameau de quelques chalets restaurés avec un refuge.J’ai continué sur le sentier à droite qui monte à travers les alpages en longeant toujours le Rif ; on arrive rapidement à la sortie des gorges du Rif vers 2209 m (Lieu-dit Clot des Vaches, au pied de la montée au Col du Chardonnet à l’est) ; la montéePhotos 342 [1024x768] est alors plus tranquille dans un joli vallon sous les Rochers de la Bruyère que l’on contourne vers le nord pour atteindre le Col du Clos d’Ane vers 2460 m : on domine alors le Grand Lac (2282 m) et ses eaux vertes au pied des falaises de Roche Colo mbe. Puis montée au Col de Ponsonnière : on se dirige alors vers la bergerie du Clos  d’Ane toute proche pour reprendre le sentier plein nord  en direction du Lac de  Ponsonnière à travers les alpages à moutons ; on atteint vite ce petit lac aux eaux limpides. J’ai hésité à aller jusqu’au col en raison des névés mais un charmant couple de randonneurs m’a proposé de me joindre à eux. Je les ai donc suivis et ai terminé ma balade en suivant l’arête (Crête de la Ponsonnière) jusqu’au col. Pic-nic au Lac en compagnie de mon couple d’Amiens. A la descente, avant d’arriver à l’Alpe, cerise sur le gâteau : 24 bouquetins… Je les ai cherchés toute la journée !

- Le chemin des oratoires jusqu’au lac d’Arsine au départ de Villar

- Cueillette de champignons (mousserons et tricholome de la St George) dans les alpages du Lac du Pontet avec Nicole (l’ancienne propriétaire de l’hôtel).
Pour en savoir plus, cliquez sur le diaporama ci-après.

Aucun commentaire:

Stat